Jonas Jonas 20 octobre 2020 08:23

@uleskiserge " Le racisme anti-flic de celui qui est contrôlé 10 fois par jour et tabassé une fois l’an !’

Dans les villes de banlieues comme Saint-Denis, Aubervilliers, Pierrefitte, La Courneuve,...quasiment 100% de la population est d’origine africaine. Quand un policier contrôle une personne dans la rue, il contrôle donc forcément un Noir ou un Arabe.
Dans les cités des banlieues parisiennes de Saint-Denis par exemple, tous les trafics de stupéfiants sont tenus par des Africains, et les mêmes dealers qui sévissent depuis des années dans l’impunité générale, sont parfaitement connus des policiers, ils agissent à découvert. Dans les plus grandes cités de la ville, vous êtes accueilli par des chouffeurs.
Tous ces dealers sont effectivement sans cesse contrôlé
s, arrêtés pour trafic et relâchés quasiment le soir même, ou dans la semaine.
Donc oui, il est normal qu’ils soient contrôlés plus souvent, puisqu’ils sont au coeur du trafic organisé, mais cela n’a rien à voir avec de la discrimination ou du racisme.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe