HELIOS HELIOS 29 octobre 2020 11:03

@sophie

... excusez moi, Sophie, mais de mon point de vue, ce pauvre JC, l’auteur, se prend les pieds dans le tapis et nous fait du Kmer vert au lever d’une nouvelle journée : son article n’est pas homogène avec ses autres productions, et surtout, il a du faire quelques cochemar avant de se mettre devant son clavier !

Accordons lui quelque raison lorsqu’il denonce une certaine domination du dollar, a part Bretton Wood, le systeme actuel n’est pas bien mené pour la majorité de la planète (mais pas pour ceux qui en profitent).

L’energie dans tout cela ? rien à voir ou presque, parce que l’energie et son prix ne sont que des variables menée par la politique banco-financière de tout ce qui a été élevé au nom d’institution que d’une mafia effectivement institutionnelle.

Parmi les solutions, il n’y en a pas une seule, celle qui ferait retrouver au monde sa stabilité, c’est la suppression radicale de tout ce qui est manipulation financière... une analogie, la finance c’est comme la manipulation génétique, il faut l’interdire radicalement.

La monnaie devrai revenir a son origine, c’est a dire a la constatation d’une richesse et le vecteur d’une equivalence pour les echanges n’ayant pas les même metriques (unités de mesures).

Rien a voir avec l’automobile, l’essence, les bateaux, les avions et l’habitat rural ou pas... etc. 

Revenir a des procédés loyaux pour lesquels la creation de richesse est bien faites pour servir ceux qui l’utilisent, c’est a dire tout le monde, avec des régles excessivement stables : l’achat, la vente de biens et de services ene peut etre fait que comptant ou a credit et ce credit adossé à l’existence de cette richesse déjà crée.

Avant de detruire ou de remanier une société occidentale qui fonctionne, il faut l’entretenir, la réparer si necessaire. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe