Attila Attila 5 novembre 2020 09:22

@Daniel Paruzzi
" en essayant de nous mettre vraiment à leur place au lieu de projeter sur eux nos propres structures intellectuelles, que les hommes ne pensent pas partout et toujours de la même manière et notamment que la distinction tranchée que nous faisons entre nature et culture (les cailloux, les plantes, les animaux font partie de la nature, les hommes sont du côté de la culture) nous est propre et ne permet ni de comprendre les « peuples premiers » (de construire une anthropologie décentrée, débarrassée des préjugés colonialistes et européocentristes), ni les hommes qui ont peint les grottes de Lascaux. « 
Il est clair que vous êtes largué.
C’est vrai que l’anthropologie est une science difficile, mais traiter l’anthropologue Philippe Descola d’imbécile » qui cachent la vacuité de leur pensée derrière un vocabulaire d’apparence savant ", faut vraiment être un analphabète frustré doublé d’un sombre crétin bouffi d’orgueil.

Philippe Descola, Par delà nature et culture

.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe