ETTORE ETTORE 19 novembre 2020 19:31

Vous êtes très sympa de coller le terme de call girl à cette péripatéticienne, qui a « oeuvré » à l’érection de son étude, dans la revue spécialisée « Lancet » !

( qui depuis est devenu le concurrent de Play Boy)

Si effectivement elle travaillait au téléphone pour sa profession de

« tête chercheuse artiCULée », il y a énormément de chances que ses souteneurs proxénètes soient bien plus exposés qu’elle.

C’est pas les langues de putes qui manquent dans cette affaire, et c’est même étonnant qu’on ne lui ait pas encore coupé la sienne....Bizarre quand même !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe