Pascal L 20 novembre 2020 19:44

@L’apostilleur
« Pas toujours, la Chine et l’Union Soviétique ont balayé le sujet. » Alors le Capital ou le Petit Livre Rouge ne sont pas des livres religieux ? Ce sont des religions sans dieux mais des religions tout de même avec dogmes, prêtres, rites et apostats. 

Le christianisme n’a jamais pu s’entendre avec le pouvoir temporel identifié à Satan (lire Luc 4, 5-7). Ses 2000 ans d’histoire nous montre 2000 ans de rapports de force, mais c’est l’Etat qui cherche le plus souvent à contrôler l’enseignement de l’Eglise pour contrôler les âmes en plus des corps. La longévité de l’Etat est parfois à ce prix. Le gallicanisme, le concordat, le développement du protestantisme, le schisme avec l’orthodoxie, l’emprisonnement des papes en sont les signes. Les Etats préfèrent toujours des religions plus conciliantes que l’Eglise Catholique et l’islam est une forme d’idéal car tout entier tournée vers la personnalité du calife et il n’y a pas séparation du temporel et du spirituel dans l’islam.

C’est Assad qui a fait appel aux combattants islamistes pour mater la rébellion qui avait commencé en 2011. J’ai des témoignages syriens de première main, issus du cœur même de Damas en 2015. Ce sont les mêmes qui ont reçu en même temps les balles d’Al-Qaïda et les bombes d’Assad. Les Frères Musulmans s’opposent au Wahhabisme pour le contrôle du moyen Orient se sont donc invité à la fête. Plus on est de fou... Assad qui est chi’ite aurait du en principe aller chercher les Frères Musulmans plutôt qu’Al Qaïda, mais l’esprit oriental n’est pas constitué de lignes droites.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe