Jean Keim Jean Keim 21 novembre 2020 19:50

Il y a quand même un fait que bien peu soulignent, le refus de la mort et son déni.

Nous avons tous rendez-vous avec elle, plus nous avançons en âge et plus d’une part la date se rapproche sans pour autant la connaître (est-ce souhaitable ?), et d’autre part plus nous voyons des gens partir autour de nous, des parents, des proches, des amis, des voisins, des connaissances, en n’oubliant pas les plus jeunes que nous, malheureusement emportés par la maladie ou un accident, de plus il est dans nos habitudes de vie de croiser la maladie, avec l’éventualité de l’attraper, et peut-être d’en mourir, avec un risque accru avec l’âge, rien que de très normal... ALORS POURQUOI TOUT CE CIRQUE, SOMMES-NOUS DEVENUS COLLECTIVEMENT FOUS.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe