vraidrapo 27 novembre 2020 11:13

Christian Makarian a donné une interprétation intéressante de la politique ottomane depuis François 1er : pousser le bouchon jusqu’aux limites que lui laissent les nations plus puissantes.

Actuellement, c’est le Yanki qui fixe les limites même pas Poutine.

Ceci explique que les GI se sont retirés de Syrie, sereinement.

Economiquement et militairement, la turquie est totalement dépendante du Yanki... on peut décrire Erdogaz comme le bouffon du Yanki  !

NB : Oubliez l’UE dans les estimations de rapports de forces qq ils soient !

UE est simplement un leurre pour faire chier les peuples soumis ! Le Rozbif a bien montré son inutilité


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe