Fergus Fergus 4 décembre 2020 14:01

Bonjour, Traroth

Cela n’a évidemment rien arrangé.
Mais reconnaissez que, dans une société de plus en plus anesthésiée par l’individualisme et le confort (fût-il relatif), le « feu de la révolte » était déjà de moins en moins fringant avant les Gilets jaunes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe