Jean Keim Jean Keim 11 décembre 2020 07:45

Je vous cite :

<< Il va falloir prendre une décision. Entre la peur et le courage. La décision du courage, c’est la voie à la Churchill, affronter le virus, la maladie, l’épidémie, et faire de la vie une aventure humaine où la société et l’homme en sortiront grandis. Confiner jusqu’en juin affaiblira la société, les hommes, et le pays n’aura épuisé beaucoup de forces pour repartir. C’est à la nation, à la république de trancher cette question et non pas à un cercle de dirigeant. >>

J’aime bien votre article, il ne s’embarrasse pas de détails techniques incompréhensibles pour le non initié, effectivement nous pouvons attraper le virus et pour qq. uns dont la santé n’est pas bonne en mourir, mais il y a d’autres facteurs d’ordre psychologique et/ou spirituel. Le virus se comporte à notre image, en qq. sorte une fois ingéré il devient notre virus, comme dans le ballet de la Vie, il y a notre vie avec toutes nos impérities, notre incapacité à vivre sainement, ce n’est pas uniquement une question de manger des fruits et légumes tout les jours et d’avoir une activité physique régulière, il y a une urgence à changer notre manière d’être, les anciens croyaient à tort ou à raison que de la fange la vie apparaissait spontanément, il ne faut rien espérer des dirigeants ni des institutions et encore moins de la masse, ils ne sont que des concepts, c’est bien de notre conscience que peut émerger enfin un changement fondamental, sinon nous régresserons, c’est en cours.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe