charly10 20 décembre 2020 12:11

@joletaxi

Il existe un aspect, non scientifique par lequel je suis arrivé à me questionner sur cette affaire de CO2 anthropique. A l’époque je m’évertuais à comprendre les dérives spéculatives de la sphère financière (Produits dérivés entre autre). Le fait que la finance se soit emparée, suite au protocole de Kyoto, de la titrisation des droits à polluer, m’a aiguillé vers des recherches d’abord sur le CO2, puis sur le GIEC. fin 1999 dès que j’ai eu accès à internet encore en phase de  progression, j’ai pu avoir accès à bien des informations et c’est là que j’ai commencé à fouiller vers les aspects plus scientifiques.

Depuis les années 2000, le marché carbone des droits à polluer n’est plus là pour « encadrer » la pollution, il est devenu une extension du domaine de la finance. Et quand la finance s’en mêle on peut s’attendre à tout en matière d’arnaque.

 Pour info je vous conseille à ce sujet l’ouvrage d’Aurélien Bernier, « Le climat otage de la finance ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe