dixit 5 janvier 23:17

Pas si simple,

A mon avis, la contagion est maîtrisée en partie par les moyens utilisés et donc, on arrive à une mortalité faible.

Pas sûr que ces chiffres restent identiques si on lâchait la bride aux gens...

Maintenant, il est évident que ce que l’on nous donne comme un vaccin n’en est pas réellement un ; pire, c’est un système qui n’avait jamais été utilisé auparavant.

Il aurait donc fallu que ce système subisse l’armada des tests utilisés dans des cas pareils... plusieurs années sur énormément de personnes.

C’est donc effectivement jouer avec le feu et la santé des gens.

Que faire ?

Attendre un vaccin traditionnel... sans doute, si c’est possible, sinon, je pense qu’il faut soigner les gens et faire du curatif.

On connais les moyens et les produits : si nos gouvernements persistent à ne pas laisser ces molécules être utilisées par les toubibs, alors c’est grave et c’est un très gros problème qui devra de toute façon un jour ou l’autre être résolu.

Il n’est pas nécessaire d’être très intelligent pour comprendre ça, c’est de la logique de ce qu’on appelait : de bon père de famille !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe