Olivier 9 janvier 15:34

Le « en même temps » peut se traduire par « dire tout et son contraire » en fonction des interlocuteurs et des circonstances et d’impératifs électoraux à courte vue. Macron ajuste son discours à la crédulité et à la stupidité de l’électeur moyen, zombifié par les médias et prêt à gober tout ce qu’on lui dit, comme la grippe saisonnière de 2020 relookée en « pandémie COVID ».

Cela dit la nullité absolue du personnage commence à se voir pour de bon, et le fusible à sentir sérieusement le roussi.

Mais comme le dit Yoann, le système de la finance mondialiste qui l’a mis en place ne sera pas en peine de trouver un Macron-bis qui fera exactement la même chose, ce renouvellement permettant de faire croire au con moyen que « ça va changer » enfin cette fois-ci. La manoeuvre a de bonnes chances de réussir, l’opposition étant depuis longtemps aux abonnés absents (ou complice du système ?).

Pour la France ? Pas de problème, le bateau va continuer à couler normalement...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe