Étirév 11 janvier 16:41

« La Démocratie en péril » : il était temps !
Cela dit, la démocratie n’a jamais existé.
La démocratie, depuis plud de 2 siècles, est le vêtement dont se pare le pouvoir sous le prétexte qu’existe une représentation populaire, mais celle-ci n’est absolument pas populaire car contrôlée par des partis politiques sous influence des puissances d’argent.
De plus, si l’on définit la « démocratie » comme le gouvernement du peuple par lui-même, c’est là une véritable impossibilité, une chose qui ne peut pas même avoir une simple existence de fait, pas plus à notre époque qu’à n’importe quelle autre, puisqu’il est contradictoire d’admettre que les mêmes hommes puissent être à la fois gouvernants et gouvernés. Il y a là une relation qui suppose nécessairement deux termes en présence : il ne pourrait y avoir de gouvernés s’il n’y avait aussi des gouvernants.
Mais la grande habileté des dirigeants du monde moderne est de faire croire au peuple qu’il se gouverne lui-même ; et le peuple se laisse persuader d’autant plus volontiers qu’il en est flatté et que d’ailleurs il est incapable de réfléchir assez pour voir ce qu’il y a là d’impossible.
C’est pour créer cette illusion qu’on a inventé le « suffrage universel » : c’est l’opinion de la majorité qui est supposée faire la loi. Mais ce dont on ne s’aperçoit pas, c’est que l’opinion est quelque chose que l’on peut très facilement diriger et modifier ; on peut toujours, à l’aide de suggestions appropriées (sondages multiples, « matraquage » continue des info-mensonges, terrorisme, pandémie, etc.), y provoquer des courants allant dans tel ou tel sens déterminé.
C’est pour cela qu’on a pu dire que « l’opinion, c’est l’erreur du plus grand nombre ».
La démocratie avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, c’est « l’égalité » mais ne dépassant jamais le niveau des médiocres ; c’est un « nivellement » qui s’opère toujours par en bas.
La démocratie et cette prétendue « égalité » si chers à nos élites corrompues et/ou ignorants, mènent à la dégénérescence de l’humanité, « tous fous », tous égaux (et masqués) dans la bêtise ou dans la bassesse.
Et si vous commenciez, plus sagement et humblement, par le début, c’est-à-dire par apprendre à vous « gouverner » vous-même, ce qui suppose la connaissance de soi ?
« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers et les Dieux »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe