Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 20:01

@cettegrenouilleci

Bonsoir Gérard,
Si tu préfères « sortie de l’UE » à Frexit, je suis d’accord.
La seule chose que j’ai voulu faire c’est sortir de l’ambiguïté de l’expression « être contre l’UE ».

Pour le Front Unique PC/PS/LFI je ne peux que répéter ce que j’ai déjà dit et écrit sur le maniement de la dialectique (voir notamment le paragraphe « il y a-t-il une contradiction ? » sur la page d’accueil du site de l’AGIMO). C’est une question qui a plus d’un siècle. C’était déjà la proposition de Lénine pour les pays où les révolutionnaires étaient minoritaires. Nous appelons à voter pour des candidats qui sont non seulement nos adversaires mais qui sont « passés définitivement du côté de l’ordre bourgeois ». Nous n’attendons jamais que les appareils contre révolutionnaires aillent d’eux mêmes vers la rupture avec l’ordre établi. Dans les conditions présentes cela se traduit par leur refus de quitter l’UE. Cela ne doit pas nous empêcher d’appeler à voter pour eux. Nous n’attendons pas non plus qu’ils fassent d’eux mêmes quoi que ce soit pour se diriger vers le socialisme. Ce n’est pas seulement la sortie de l’UE qu’il faudra obtenir. Parmi mes autres propositions il y a :

nationalisation sans indemnité ni rachat des grands moyens de communications (télés, radios journaux) qui sont dans les mains des milliardaires.
pour l’enseignement et la laïcité, vote de la loi Savary que Mitterrand avait décidé d’abandonner et remboursement du fric donner par Lang avec les accords Coupé/Lang.
— assemblée constituante.
— RIC
Suppression de toutes les lois liberticides (voir le chapitre « Un régime totalitaire et fascisant » de mon bouquin sur Macron)
indemnisation pour les estropiés des manifs. Amnistie pour toutes les condamnations. Remboursement des amendes.

Tu penses bien que je ne vais pas demander aujourd’hui au PC, au PS ou à LFI de s’engager sur ces propositions qui constituent pourtant pour moi un programme minimum.
Tu penses bien que les mecs de LFI ont plutôt comme proposition :

"L’enjeu de fond, primordial et préalable à tout autre si nous voulons récupérer notre capacité de citoyens à être représentés et à contrôler nos représentants, à participer à l’élaboration des décisions, leurs mises en œuvre et leur contrôle, c’est bien entendu une réforme institutionnelle élaborée avec notre participation ce qui n’a jamais existé dans notre pays. Sans cette avancée et cette garantie, nous savons déjà ce que valent les convictions et la volonté politique de ceux que l’on appelle une fois élus nos dirigeants."

C’est ce que l’un d’eux vient de me servir pour justifier qu’il n’est ni pour la sortie de l’UE ni pour un candidat unique.

Je ne sais pas d’ailleurs ce que tu proposes pour l’élection. Je ne pense pas qu’Asselineau sera candidat.

Je crois que nous avançons.

Je voudrais ton avis sur mes préoccupations concernant l’action internationale.

Merci de ta contribution.

Jean


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe