Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 10:32

@Octave Lebel
"Se faire le chantre d’une coalition en préconisant régulièrement de dézinguer le leader d’une composante comme préalable entre autres a une chance de convaincre quelques apprentis séminaristes de votre bonne foi, qui sait. Bon courage.« 

Pour avoir une saine discussion, il faut vous exprimer clairement et pas par sous-entendus. De qui parlez-vous ? Dois-je me sentir visé ?
Vous parlez du »leader d’une composante« . De quel leader s’agit-il ? Leader de quelle composante.

Je ne comprends pas ce que vous voulez quand vous dîtes :
 »L’enjeu primordial et préalable à tout autre si nous voulons récupérer notre capacité de citoyens à être représentés et à contrôler nos représentants, à participer à l’élaboration des décisions, leurs mises en oeuvre et leur contrôle, c’est bien entendu une réforme institutionnelle élaborée avec notre participation ce qui n’a jamais existé dans notre pays. Sans cette avancée et cette garantie, nous savons déjà ce que valent les convictions et la volonté politique de ceux que l’on appelle une fois élus nos dirigeants. Quelle est la vraie cible qu’il faut à tout prix cacher ou disqualifier si besoin par la surenchère. Un ensemble cohérent de priorités qui sont le socle d’une alternative : Réforme institutionnelle + pilotage et maîtrise de l’économie+Europe des états-nations."

Cela signifie-t-il que pour l’éducation nationale et la laïcité vous voulez que soit votée la loi Savary dont n’avait pas voulu Mitterrand (et ses ministres parmi lesquels se trouvait un certain Mélenchon) en 1981 malgré ses promesses ?

Cela signifie-t-il que pour que le système d’information s’améliore vous voulez que soient nationalisés, sans indemnité ni rachat, les chaînes de télé et les journaux qui sont dans les mains des milliardaires ?

Cela signifie-t-il que vous êtes pour une assemblée constituante ? Auquel cas, en bon démocrate, vous ne voulez rien dire ce qui devra en sortir (6ème république, république des conseils ouvriers... ) puisque ce sera au peuple de décider. Au plus vous pouvez dire ce que vous défendrez mais assurément pas ce qui sera décidé.

Cela signifie-t-il que vous êtes pour le RIC en toutes matières ?

Cela signifie-t-il qu’en bon démocrate, sur la question de l’UE, vous êtes pour que soit organisé au plus vite un référendum ?

Voilà des questions claires auxquelles il doit être possible de répondre clairement. Je dois en effet avouer que je ne trouve pas très clairs vos discours sur la récupération de notre capacité de citoyens à être représenté et à participer à ceci ou cela.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe