roman_garev 12 janvier 10:52

@Opposition contrôlée
Mille pardon, mais votre liberté d’exprimer vos convictions doit obligatoirement se terminer quelque part.
Par exemple, si vos convictions consistent à appeler à me tuer, c’est ma liberté à moi de défendre ma vie entre en vigueur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe