velosolex velosolex 12 janvier 19:13

@nono le simplets
Tout ce qu’on fait dans la vie enrichit la possibilité de comprendre le monde, et de se mettre en empathie. 
Je crois que d’avoir connu le voyage au long court, et l’errance m’ont mis en concordance bien plus que lors de le première lecture, adolescente.
Je me souviens de la terreur de perdre mes papiers, et celle de Rimbaud, veillant jalousement sur son fric, me rappelle des jours passés, quand je n’avais plus un rond au bout du monde. Ce qu’il faut d’énergie pour survivre à certains moments, on ne le soupçonne pas avant de l’avoir vécu.
Un peu. J’ai fait à l’époque la route de retour avec un migrant Ceylanais. Il rêvait d’aller travailler en Allemagne et de s’acheter une voiture comme James Bond. Pas moyen de le déniaiser. Faut jamais s’attaquer au rêve des gens quand ils leur permettent d’avancer. C’est quand même des souvenirs qui réchauffent par les jours gris. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe