velosolex velosolex 12 janvier 18:57

@ZXSpect
Je me souviens avoir lu « un Raimbow pour Rimbaud », de Teulé. Pour le titre je ne suis pas très sûr, et j’ai la flemme de contrôler. Teulé avait aussi dans Charlie, dans sa première vie, quand il était dessinateur fait une sorte d’enquête sur la jambe de Rimbaud. Une autre façon d’aborder la montagne, que j’avais trouvé excellente.
Villon est proche de Rimbaud, deux poètes iconoclastes de la route. Et Villon permet aussi de tirer des rallonges, car sa vie et sa mort restent des mystères. J’ai lu cette année un très bon roman qui met un Villon étonnant en scène, à coté de Léonard de Vinci, et justement de « la scène des apôtres ». Ca s’appelle « le judas de Leonard », et c’est très bon, comme tout de que Leo Perutz a écrit. Un auteur étonnant un peu oublié, mathématicien, spécialité de la théorie de jeux, et musicien averti. Bref un type semblable à Rimbaud, qui s’intéressait à tout, et dont ses romans mettent en jeu des mécanismes d’horlogerie, montrant que le destin est une sorte de machine inexorable. 
Peut être que David Le Bailly le connait. Le lien qu’il fait de façon romancée ( du moins je le pense, n’ayant pas trouvé cette source historique) avec un clochard unijambiste que Frédéric et Arthur agressent quand ils sont enfants, rappelle étrangement les malices du destin de Perutz. Car la malédiction redoutée se déroulera. L’un mourra de cancer après avoir été amputé, et l’autre de septicémie après que la roue de son carrosse lui soit passé sur la jambe


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe