Piere CHALORY Piere CHALORY 12 janvier 17:35

@Germain de Colandon

’’Un sacré paradoxe à lui tout seul le père Hanns Johst, quand on connaît son parcours ! ’’

Oui, d’autant plus que la pièce d’où a été tirée la phrase en question était un hommage à l’élection d’Hitler ou à peu près, j’ai écrit le commentaire plus haut sasn connaître ce détail, on peut donc bien dire que cette maxime sibylline est l’oeuvre de nazis pur jus, possiblement post-proférée par Goebbels ou son pote Göring...

Cordialement


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe