Claude Simon Claude Simon 13 janvier 11:22

"Ce qui empoisonne le débat sur les phytosanitaires, c’est la désinformation, entretenue par des associations dont l’objectif est de bannir les phytosanitaires de l’agriculture française, de vanter le seul modèle écologique qui serait la permaculture, ce qui est ridicule."

Peut-être notre rédacteur n’a t’il pas entendu parler de l’agriculture de conservation des sols, ou de maraîchage sur sol vivant (https://www.youtube.com/results?search_query=vers+de+terre+production), une des lignes directrices du ministère de l’agriculture depuis quelques années.

Bref, à la lueur des ces pratiques nées aux USA dans les années 30, suite aux gros problèmes d’érosion, pouvoir utiliser sporadiquement quelques pesticides (notamment le désherbant glyphosate, nécessaire et suffisant dans la plupart des cas) sans le retrouver ni dans l’eau, ni dans le sol, ni dans la nourriture, dégradés par la vie du sol, devrait ad minima mettre tout le monde d’accord, et clore ce genre de débat.

Encore un article de ce genre, et l’auteur n’est plus qu’un lobbyiste de l’agrochimie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe