Jonas Jonas 12 janvier 20:46

«  Twitter ... a décidé de supprimer le compte de Donald Trump, 45eme président des Etats-Unis encore en exercice. Motif : son appel à marcher sur le Capitole, deux jours avant, pour contester une élection présidentielle qu’il considère toujours comme usurpée. »

Non, Donald Trump a été banni officiellement de Twitter pour « risque d’incitation à la violence », avec pour seule justification les deux tweets suivants publiés le 8 janvier :

« Les 75 millions de grands patriotes américains qui ont voté pour moi, l’Amérique d’abord, faire de l’Amérique à nouveau un grand pays, auront une grande voix ouverte pour le futur. Ils ne seront pas traités irrespectueusement ou injustement en aucune manière ou en aucune forme. »
et 
« À tous ceux qui m’ont demandé, je n’irai pas à l’inauguration du 20 janvier »

Il n’y a là rien de menaçant ou appelant à la violence et à la haine.
Le bannissement de Twitter pour ces propos est tout simplement une aberration et une volonté politique assumée de détruire socialement et d’ostraciser Donald Trump. Des milliers de comptes référençant Donald Trump et ont également été bannis sans aucune raison.

Le pire, c’est la masse de militants lobotomisés et abêtis qui approuvent cette censure politique comme étant une justification de la liberté d’expression ! Le début d’une ère totalitaire interdisant la liberté de penser.

« La liberté c’est l’esclavage »
George Orwell


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe