Jonas Jonas 12 janvier 20:51

« On dira certainement que celui-ci est allé trop loin, que c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Il n’en reste pas moins qu’elle aurait pu tomber plus tôt, par exemple lors des affrontements de Charlottesville en août 2017 - Trump n’ayant jamais condamné l’extrême-droite qui les avait déclenchés. »

Quand les démocrates appelaient à la violence contre Trump et ses partisans. Inutile de dire qu’aucune de ces personnalités n’a vu son compte banni par Twitter.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe