Legestr glaz Legestr glaz 19 janvier 08:27

Par ailleurs, les « médias de masse », comme le « gouvernement », parlent de « vaccin » mais il ne s’agit pas d’un « vaccin ».

Cette injection pharmacologique est destinée à faire pénétrer une information dans nos cellules. Un vaccin, en revanche, permet à l’organisme de renforcer son immunité face à l’agression d’un virus, de l’y préparer. 

Les médias et le gouvernement parlent de « vaccin » pour amadouer les gens, parce que les gens « connaissent » les vaccins, sont assez confiants envers eux. Mais c’est une entourloupe sémantique.

On en arrive même à demander aux sceptiques, concernant cette injection pharmacologique génétique, s’ils sont « anti-vaccin » ? C’est lamentable ! De la manipulation de l’information. La « novlangue » de 1984 était déjà un instrument de destruction intellectuelle, d’anéantissement de la pensée, d’asservissement du Peuple. Nous y arrivons doucement. Mal nommer les choses, écrivait Albert Camus, c’est ajouter aux malheurs du monde.

Un généticien, très pédagogue, explique tout.

https://www.youtube.com/watch?v=X—IL4EUFqA&feature=emb_logo

Pour finir un peu de Machiavel : «  « Beaucoup se sont imaginé des républiques et des principautés qu’on n’a jamais vues ni connues en vrai, car il y a un si grand écart entre la manière dont on vit et celle dont on devrait vivre que celui qui délaisse ce qui se fait pour ce qui devrait se faire apprend plutôt à se perdre qu’à se sauver… ». 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe