Attila Attila 18 janvier 10:50

@Clocel
Avec un peu d’indulgence, je dirais qu’on s’est fait enfumer par naïveté, nous n’avons pas vu le vent tourner : du temps de Mitterand, des élus saucialistes on commencé à dire que, oui, nous avons des convictions mais que pour appliquer ses convictions il faut d’abord être élus.
Sous entendu : nous avons le droit de magouiller comme les autre pour être élus, mais c’est pour la bonne cause !
Mais avec Macron, il n’y avait plus de doute.
.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe