BA 22 janvier 06:53

Dans l’Union Européenne, ce sont les grandes entreprises privées qui dictent leur loi. Mais ça, on le savait déjà. Et ça fait 40 ans que ça dure.


Le 21 janvier, la petite bisounours Manon Aubry vient juste de s’en apercevoir. Manon Aubry n’a que 40 ans de retard.


Frexit, vite.


Vaccins : "La Commission européenne s’est couchée devant les labos", fustige l’eurodéputée Manon Aubry.


Capital : Les labos ont-ils gagné au détriment de l’information claire des citoyens ?


Manon Aubry : Complètement. Les labos fixent leurs propres règles à la Commission européenne, qui s’est couchée en acceptant de tenir ces contrats secrets. Lorsqu’à titre exceptionnel, un contrat est rendu public, c’est parce que CureVac autorise la Commission européenne à le faire. On assiste à une privatisation éhontée de la transparence, qui est pourtant un droit élémentaire des citoyens de l’Union. La Commission européenne a renoncé à son pouvoir de légiférer, à imposer des règles de transparence aux labos. C’est irresponsable !

https://www.capital.fr/economie-politique/vaccins-la-commission-europeenne-sest-couchee-devant-les-labos-fustige-leurodeputee-manon-aubry-1391533


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe