I.A. 6 février 2021 10:49

Belle analyse, très agréable à lire, merci.


D’accord avec vous sur l’effet d’aubaine très appuyé, sauf que, contrairement à ce que vous pensez, cet effet est également utilisé côté hospitalier aujourd’hui : il est tellement facile, aujourd’hui, de vouloir « réanimer » pendant plusieurs longues semaines tout moribond au prétexte qu’il a été étiqueté « Covid »  sans prendre en compte l’avis des proches qui n’ont pas droit de visite ! — qu’on ne peut nier la volonté médicale d’obtenir plus.

  • Plus de lit
  • plus d’argent
  • plus d’attention
  • plus de respectabilité

Ils ne veulent pas finir comme les enseignants en leur temps. Et sont prêts à tous les acharnements thérapeutiques pour cela, quitte à ne pas soigner précocement, ni faire aucune médecine préventive, c’est vous dire ! Quitte à faire autant, si ce n’est plus, de victimes collatérales que de pseudo-victimes du Covid, quitte à maltraiter la population, à défigurer la société et à détruire la démocratie...


Pour preuve : impossible de maintenir toutes ces mesures sans les « réanimations utiles » avec « décès opportuns », et finalement l’aval et la demande insistante des médecins hospitaliers.


60% des décès ont lieu, chaque année, à l’hôpital. Alors dites-vous bien qu’il est extrêmement facile de mettre tout vrai moribond en réanimation avant son décès : il suffit de l’étiqueter Covid ! Et une fois intubé-ventilé, il devient encore plus facile de le garder plusieurs semaines, voire plusieurs mois, « en vie »... avant sa mort, bien entendu.

Ces apprentis-sorciers-là ont vraiment l’habitude de manipuler des vivants, des moribonds et des morts, monsieur. D’ouvrir les chairs, d’insérer cathéters et prothèses, d’administrer traitements, potions et mixtures, de maintenir en vie toujours un peu plus longtemps, ou tout soudain décider qu’il suffit, on arrête la réanimation pour ce patient-ci ou cette patiente-là...

A vrai dire les effets d’aubaine sont si nombreux, que la société telle que nous la connaissions va sans doute disparaître.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe