LeMerou 14 février 17:13

@tonimarus45
Bonjour,
Si, si, j’ai tout lu avec attention, mais il y a trop d’amalgames dans ce texte, l’exemple de cette femme arrivant en fin de droit (normal car à 67 ans n’importe qui peut percevoir sa retraite à taux plein) était obligatoirement informée à son inscription. La très modeste retraite qui va lui être versé.

Ensuite les contrôles, avec les courriers types, presque 6 millions d’inscrits ne peuvent en aucun être géré directement par les conseillers, par une certaine automatisation, comme dans les grandes entreprises, les banques, etc..
Pôle emploi étant actuellement la plus grande entreprise française... au vu du nombre d’indemnisés n’échappe pas à la règle.
Et il ne peut hélas y avoir une gestion hautement personnalisée.

Certes les courriers, avertissements, etc, dont le ton se durci au fur et à mesure, si la personne ne répond pas favorablement peuvent avoir un aspect désagréable.
 
Enfin bref cette institution et dieu merci qu’elle existe, sans cela la situation des « inscrits » serait dramatique est assez coincée par une marché du travail un peu décousu depuis quelques années. Beaucoup s’étonne aussi de recevoir des propositions « fantaisistes » Je suis plombier et ont me propose un boulot de boucher !! Si il n’y a pas de boulot dans le métier initial, sont proposés des emplois ou une partie du savoir faire et savoir être sont en correspondances, reste plus qu’à apprendre un poil et le job est là. 
Consultez le répertoire ROME vous serez surpris. 

Je n’ai aucune accointance avec cet organisme, par contre dans ma carrière, j’ai de nombreuse fois fait appel à leur service dans différente région de France, avec de temps à autres des résultats très surprenants, mais jamais imputable à l’entité.

Maintenant dans le texte, l’exemple de cette Dame qui va percevoir une retraite misérable selon moi. Situation impensable pour bon nombre de personnes ayant eu des carrières « ouvrières » à faible rémunération donc et qui se voit attribuer une pension inférieure au salaire minimum en vigueur me paraît scandaleux.

Surtout par exemple au regard des 7 milliard annuel de subventions versées à de pseudos associations soit disant d’intérêt général", et je glisse sur notre bonne générosité ou notre bon coeur pour aider certains réfugiés.
Je ne suis pas contre à partir du moment ou la misère n’existe plus dans le Pays et que ce dernier soit en excédent budgétaire ce qui est très loin d’être le cas.

Bref, à la retraite pour une certaine catégorie de la population, les frais de vie sont quasiment les mêmes et le premier jour de sa retraite, ont ne paie pas moins de loyer, ni moins d’énergie (au contraire), ni moins de tout d’ailleurs.
Certes les frais liés à l’emploi n’existent plus, mais les anciens revenus, ceux dû au travail sont amputés d’environ 45% et je ne pense pas que dans sa vie active, ont consacre le même pourcentage pour se maintenir dans un emploi.

Bonne fin de week-end. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe