HELIOS HELIOS 10 février 2021 12:59

= = = = = 

La loi de laïcité ... 

La laïcité ne doit pas ... / ... et encore moins porter des jugements sur l’islam. 

= = = = =

Si vous avez raison sur la « loi » de laïcité, c’est a dire que cette laïcité est une emanation de la loi, loi qui je vous le rappelle est l’expression des citoyens qui l’ont fait voter.... alors ...

la laïcité DOIT donc porter un jugement sur l’islam et celle-ci doit faire en sorte que la volonté des citoyens soit respectée.

Je me trompe peut être, je ne sais pas, parce que tant qu’il n’y a pas un vote clair, c’est a dire un referendum, une confirmation sur le refus de soumettre le peuple français a des lois politico-religieuses et structurellement significatives sur le comportement citoyen dans notre pays... l’islam n’a pas sa place en France

Cette « religion » qui n’en est pas qu’une, doit donc etre fortement limitée et même eradiquée dans la mesure ou ceux qui n’acceptent pas cette hierarchie des valeurs en tirent les conclusions qui conviennent et s’en aillent de France, français de papier ou pas.

Au nom d’une philosophie qui n’a cours que dans l’esprit d’une minorité de français qui croyaient que l’islam restait cantonné dans quelques familles respectueuses de la nature même de notre pays, voila que cette minorité veut imposer a tous les citoyens l’obligation de renier a son histoire, l’édification de la société sur des siècles de sacrifices et de concorde entre eux... et accepter l’arrivée de ceux qui ne veulent en rien respecter ceux qui les accueillent.

L’islam n’est en rien le modèle bati par les français et ne peut etre accepté autrement que par quelques exceptions ponctuelles mineures (je dirais « cosmetiques ») que supporte la loi sur la laïcité.

Quelques mesures simples peuvent être salvatrices sur une situation dangereuse comme :

Spécifiquement réservée à l’islam :

 pas de proselytisme nulle par sur le territoire

 pas de mesures sociales, administratives, judiciaires etc orientées

 pas d’assistance exterieure contradictoires avec les lois et coutumes de France

 limitation par quota d’entrée sur le territoire (sauf réfugiés)

Pour toute immigration :

 suppression du droit du sol

 Pas d’automatisme et limitation des naturalisations en introduisant une regle de probation dépendant de l’age et de l’origine et bien sûr retrait de cette naturalisation en cas de défaut.

 revocation et renvoi de tout étranger autorisé a la résidence sur le territoire même s’il a des liens direct avec des français ni de double peine (mariage par exemple, le conjoint choisira de suivre ou non, apres tout il est partie prenante)

 suivi effectif des entrées et sorties du territoire en accord avec les periodes autorisées (90 jours, 180, selon visa etc) avec recherche et sanction

 suppression de l’ignoble stigmatisation du « controle au faciés » parce qu’on ne cherche pas un suedois blond dans une population africaine et qu’il n’y a pas de honte à etre controlé.

et il ne faut pas oublier que toute mesure devient obsolete quand une majorité de la population en respecte l’application, ce qui est bien l’objectif de la loi.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe