Arogavox Arogavox 13 février 00:41

@Eric F
 
Merci de détailler le contre-sens qui semble vous empêcher de bien saisir l’intérêt démocratique de la technique des « cahiers de doléances »  ! 

 « Penser détenir La Vérité est totalitaire » a dit Boris Cyrulink

 Voilà ce que m’ont inspiré les mots « Il n’existe pas d’autre possibilité  » :
 pas d’autre possibilité que quoi ?? 
 
 Quel a priori , sorti d’où ?, vous oblige à imaginer que des « cahiers de doléances »

 doivent nécessairement conduire à je ne sais quel « programme alternatif » susceptible de réconcilier 12 millions de non-votants avec des élections  ??!!

 Où avez-vous déniché des cahiers de doléances qui soient un recueil de propositions disparates  ?
 Lorsque, sous l’ancien Régime, les manants exprimaient par cette technique des « doléances » qu’ils ne pouvaient pas faire ’remonter’ par aucun autre moyen jusqu’aux oreilles (ou aux yeux) des détenteurs du Pouvoir politique, pensez-vous que quiconque visait par là à constituer un « recueil de propositions » ?
 Les témoignages historiques que constituent ces « doléances » écrites ont-ils jamais servi à concocter des programmes de partis politiciens ? ...
  ( Par contre, si jamais de tels témoignages venaient un jour à servir au mois à cela, serait-ce vraiment un mal ? ...)

  Pourquoi refuser de voir que la coïncidence entre les cahiers de doléances historiques et le changement de Régime qui a suivi pourrait laisser envisager des corrélations ... qui elles-mêmes pourraient dévoiler des relations de cause à effet ?
  D’où le soupçon que c’est peut-être justement parce que ceux qui ne veulent pas en entendre parler pourraient en fait craindre que cette technique des « cahiers de doléances » soit trop efficace pour permettre de réelles prises de consciences populaires ... qui, en fait, effraieraient les faux démocrates !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe