Eric F Eric F 12 février 14:28

@Et hop !
ouaih, mais actuellement un certain nombres de secteurs ne vivent que de subventions et disparaitraient sinon, ainsi les boites de nuit seraient en faillite depuis 8 mois. Bon, il est vrai que certains secteurs ne sont pas vitaux pour l’économie nationale, pas plus que les milliers d’intermittents.
Tant qu’à subventionner, mieux vaut des emplois aidés (donner un coup de pouce en limitant les charges ou en ajoutant un complément de salaire) dans les secteurs -pas seulement public qui embauchent : infirmier(e)s, BTP, boulangerie, etc.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe