Michel DROUET Michel DROUET 12 février 16:07

@Et hop !
Ne reste plus qu’à convaincre par exemple

la FNSEA et le lobby agro alimentaire et les banques qui sont derrière . La « pureté » du système n’est pas pour demain.
Ce n’est pas la « bureaucratie » obligée de gérer les systèmes et leur multiples dérogations qui se plaindra d’une simplification, mais ce sont les élus qui perdront leur raison de vivre et leurs écharpes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe