I.A. 19 février 15:30

« Toutes les conditions objectives sont réunies », vous avez parfaitement raison... mais certainement pas pour la révolution prolétarienne mondiale, ni la réalisation

rêves et espoirs des plus démunis.

Vous devriez utiliser un autre terme que prolétariat, parce que par chez nous, ça n’existe plus au sens où vous l’entendez : chacun ne rêve que de passer de l’autre côté de la barrière !

Le Capital fait tellement envie, qu’ils achètent Gala et Voici pour soupirer après leurs idoles ! D’autres tentent d’imiter les riches, à leur échelle et avec leurs moyens, en montant leurs propres entreprises...

Je vous signale que c’était le but recherché par les dirigeants : faire en sorte que l’employé admire son patron au point de vouloir le singer !

L’altérité prolétariat/capital s’est progressivement effacée au profit d’une sorte d’ambition universelle : devenir riche quand on est pauvre, ou plus riche quand on est déjà riche...

Tout est effectivement réuni pour cette deuxième proposition, ainsi que vous le montrez.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe