Septimanie24 Septimanie24 22 février 2021 12:53

Le paganisme est mort de sa belle mort. Malgré des tentatives de résurgences dans l’Empire romain sous Julien l’apostat, le christianisme a fini par l’emporter sur l’ensemble du continent européen. Il ne reste du paganisme que des traces éparses et les canaux de transmission indispensables pour perpétuer une Tradition authentique, non falsifiée, ont été coupé. C’est un processus de dégénérescence qui a démarré dans la Grèce antique (et même très certainement bien avant) et qui s’est inexorablement répandu, jusqu’à la disparition du paganisme chez les peuples vikings et slave au Moyen-âge.

Une Tradition ne peut perdurer que s’il y a des transmissions authentiques accomplies par des Maîtres de la dite Tradition eux-mêmes authentiques, c’est à dire à même, par leur réalisation de la Tradition dont ils sont détenteurs, d’en garantir l’authenticité et la pérennité. Dans le bouddhisme, par exemple, c’est tout le travail réalisé par les Lamas détenteurs des lignées de transmission qui œuvrent à préserver la Tradition.

Une Tradition dont les détenteurs ont été soient tués (par exemple les druides en Gaule ou certains hérétiques au Moyen âge et à la Renaissance) ne peut pas perdurer. Il n’en reste que de coquilles vides, exemptes de capacité à permettre aux disciples de la réaliser pleinement. Une Tradition dont les détenteurs se sont convertis à d’autres Traditions disparaît. Que reste t-il du druidisme en Irlande ? Quelques textes dont le sens ésotérique est inaccessible. 

Vouloir un retour du paganisme sur la base de coquilles vides est une absurdité. D’ailleurs, du paganisme nous ne savons que très peu de choses car les aspects les plus profonds, donc les plus essentiels et secrets, ont disparu car ils étaient cryptés et inaccessibles aux non initiés. Que reste-il des Mystères de l’antiquité. Lorsque l’on sait, d’après César, que la formation d’un druide prenait 20 ans sans supports textuels, on peut aisément imaginer la somme de savoir oraux et spirituels dont ils étaient porteurs. D’ailleurs César parle bien d’initiation.

René Guénon explique tout cela en détail dans « La crise du monde moderne », ouvrage d’actualité bien qu’il ait été écrit en 1927. Il ne s’y était pas trompé puisque lui-même devint musulman au sein d’une confrérie soufie où la transmission initiatique était encore vivace et authentique.

La récupération du paganisme à des fins idéologiques et politiques est aussi une absurdité, car c’est manipuler des énergies dont on ne sait rien et dont on ne mesure pas le degré de nuisance si la manipulation n’est pas maîtrisée par une connaissance transcendantale.

Toute personne qui aspire à suivre un chemin initiatique authentique, donc spirituel, puisqu’en définitive il s’agit avant toute chose de Réalisation de la Vérité au sens ultime, devrait bien se renseigner et faire appel aux puissances supérieures à même de bien les guider.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe