Michel DROUET Michel DROUET 26 février 09:28

@Attila
Certains faits ou propos rapporté par des organes de presse nationale ne laissent planer aucun doute effectivement.
Il semble que le pouvoir agisse comme un désinhibiteur sur certaines personnes. Le sentiment d’impunité est très présent chez ces gens là.
Ils oublient que leur position dans le débat politique ou dans la vie médiatique est incompatible avec ce genre de comportement. Ils sont au dessus des lois.
Le plus curieux, c’est qu’il se trouve encore des personnes pour les soutenir, malgré les évidences. Une forme de syndrome de Stockholm, peut-être...
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe