doctorix, complotiste doctorix, complotiste 26 février 14:45

Suite :

Maintenant, écoutez une vraie experte, Astrid Stuckelberger, experte en santé publique internationale, qui a travaillé avec l’OMS sur les pandémies et les plans de préparation aux pandémies.

https://odysee.com/@Tabarnac:8/AstridStuckelberer:0

Ici, elle vous explique plus précisément que si on retire ces tests bidon, tout l’édifice s’écroule.

https://odysee.com/@Emp%C3%AAchonsleNouvelOrdreMondial:a/Astrid-Stuckelberger-les-testsPCR-du-coronavirus-COVID19-sont-bidons:d

Donc, quand on vous parle de « cas » (comme prétexte au confinement), n’en croyez rien : 90% de ces « cas » ne sont ni malades ni contagieux. Ils ne résultent que de l’usage dévoyé d’un test frelaté. Et les morts ne s’ensuivent pas.

Maintenant, il y a de vrais malades, et de vrais traitements, qui épargnent 7 morts sur 8 quand ils sont administrés précocément.

Il s’agit de HCQ+azythromycine + zinc, ou mieux : ivermectine + doxycycline + zinc, auxquels ont doit ajouter la Vit D, la VitC, éventuellement un corticoïde et un anticoagulant dans les cas graves.

Nous avons donc de vrais traitements, et qui fonctionnent très bien quand ils sont administrés tôt.

Ce gouvernement les a interdits, les conseils de l’ordre complices poursuivent les médecins qui osent guérir leurs patients avec ces traitements.

Ce gouvernement, qui a des accointances plus que suspectes avec les laboratoires veut vous imposer un vaccin très douteux et non éprouvé, on ne sait pas pourquoi, mais on le saura bien assez tôt. Ce qu’on sait est que son administration est en totale contradiction avec les valeurs édictées dans le serment d’Hippocrate, qui veut qu’on n’administre pas à son patient un traitement non éprouvé. D’autant qu’il n’y a ici ni urgence, ni même nécessité, et que ce vaccin n’empêche ni d’être malade, ni d’être contagieux, aux dires mêmes du gouvernement. Alors à quoi bon ?

Le passeport vaccinal est à la clé, sans doute, très risqué pour les libertés (pas de vaccin, pas de voyages, pas de spectacles).

https://urlz.fr/f0Cu

Vous devez résister, en attendant d’en savoir plus : si vous n’avez pas 82 ans ou plus (moyenne d’âge des décès), vous ne risquez pratiquement rien. Et dans tous les cas, vous avez des traitements très surs et éprouvés depuis des dizaines d’années.

Tout ça pour vous dire qu’il faut quitter la peur, vous réveiller de cette hypnose collective, et vous rebeller. Je sais que les médecins qui inquiètent ont beaucoup plus de succès que ceux qui rassurent. J’ai quand même choisi de rassurer, avec toutes les pièces à conviction nécessaires.

Moi, je termine ma vie : mais vous, il faut penser à vos enfants. Ce n’est pas ce monde-là que vous voulez leur laisser. Pas plus que moi.

Alors battez-vous, et le premier combat passe pas la connaissance, et la lutte contre le mensonge.

Faites circuler ce message, merci.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe