John John 1er mars 10:16

Salut Fergus !

« bercé par le chant des mésanges, des fauvettes et des pinsons dans le jardin de la villa touquettoise de sa prof préférée, Brigitte Trogneux. »

Il est bien possible que cette pintade l’ait aussi bercé pour en faire un beau chardonneret, dressé à rassembler un maximum de couleurs possible autour de lui ... Ce qui fait que notre loriot à passer son temps à brailler comme un geai pour pouvoir voler comme une autruche et maleureusement finir par atterrir comme un albatros ... Ceci ne lui a rien apporté ... Car n’étant pas aussi futé et agile qu’un autour des palombes, plus le temps passe et plus cela prend le chemin du dodo qui lui contrairement au phénix n’a jamais pu renaitre de ses cendres ... smiley ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe