Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 2 mars 13:23

il faut dire qu’ils n’ont pas vraiment le choix. Le risque est que la masse des esclaves profitent du désordre ambiant pour s’émanciper.

Il faut donc les marquer au fer et les suivre à la trace, comme ça au moins, on ne risquera pas de les perdre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe