Taverne Taverne 3 mars 14:48

Un passeport pour faire de nous des machines à consommer. Le passeport est vu par beaucoup comme un simple instrument de retour à l’hyper consommation : voyages en avion autour de la planète, Mac Do et teufs nocturnes.

Est-ce ainsi que les hommes vivent ? (Et les femmes) Ne serions-nous plus que des corps réduits à absorber quantités de choses ? La notion de « commerce essentiel » fut fondée sur cette exigence de réduction à la seule activité de pure consommation (essentiel = consommation). Les librairies en furent bannies au départ parce qu’elles ne sont pas des lieux de pure consommation.

Consommons pour vivre, ne vivons pas pour consommer.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe