Zolko Zolko 14 mars 13:52

Entendre Sergueï Lavrov est un peu comme avec Hubert Vedrine : on a l’impression d’avoir affaire à des gens intelligents. Et normaux, qui parlent normalement de choses normales. La diplomatie n’est pas la langue de bois, mais au contraire la clarté.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe