leypanou 28 mars 19:38

@BA
Nous utiliserons toutes les solutions innovantes qui pourraient permettre de limiter l’évolution vers des formes graves et de réduire la durée des séjours en réanimation  : si tous ces médecins promouvaient les traitements qui marchent en ambulatoire, ils n’auraient pas eu besoin de signer ce communiqué.

Qu’ils commencent déjà par ouvrir les yeux et ne pas être bornés : les médecins qui soignent ne sont pas moins compétents.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe