Eric F Eric F 22 avril 2021 18:40

@moderatus

"Il faut donc retrouver une part de souverainisme. Le jour ou la France dira ’’nous reprenons en main les décisions sur l’immigration’’, l’U.E. ne pourra s’y opposer, la France est un pilier essentiel que l’on ne peut fâcher. ce serait la mort de l’U.E"

Je partage ce point de vue, pas seulement concernant l’immigration mais divers autres thèmes (une certaine protection économique, en profitant du prétexte écologique par exemple), la France a une position de force dans l’Union, certes plus aussi dominante que dans les années 60 mais qu’un dirigeant volontariste pourrait faire jouer. Or depuis plus de 40 ans la plupart de nos présidents sont à ce point européistes qu’ils préfèrent « donner des gages » au détriment de la France plutôt que taper du poing sur la table. Seul Chirac n’était pas européiste de conviction, mais il l’était par résignation.

Je suis également d’accord sur le constat qu’aucun candidat « frexitiste » n’a la moindre chance de se qualifier pour le second tour, ceux qui emploient le bluff ou la méthode Coué pour se convaincre du contraire en seront une nouvelle fois pour leur frais, comme on l’a vu pour les européennes. On ne peut attribuer aux média la seule responsabilité de cet état de fait, car leur crédit ne cesse de baisser dans l’opinion et leur influence ne cesse de décroitre face au web.

En 2022, il est possible qu’au second le vote sanction conduise au « Tout Sauf Macron » que vous évoquez. Vue la division tant à droite qu’à gauche, ces deux courants s’auto-élimineront probablement chacun de leur côté, on ne voit aucun poids lourd qui puisse faire l’union dans l’un ou l’autre de ces camps. Chez les souverainistes, si Pierre de Villiers ou Zemmour entre en lice en plus de Philippot et NDA, cela pourrait siphonner en partie l’avance de MLP, mais on voit mal X Bertrand ou Mélenchon passer devant.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe