Cette attitude retenue, modeste, dont nous reconnaissons la valeur, n’est hélas pas du tout comprise par ceux qui s’en prennent à la Russie. Leur pensée est trop grossière, trop fruste. Cela les pousse à voir en Poutine un ours en peluche.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe