Pierre Pierre 4 mai 12:03

@Spartacus Lequidam
Tabaka ne comprend rien à la géopolitique et est programmé pour faire de la destruction.
« La Russie produit 3 choses » Vous êtes resté bloqué à l’an 2000 et il y a eu Poutine depuis.

  • Les entreprises d’Etats ne sont pas aux main des potes à Poutine mais sont dirigées par eux simplement parce qu’on peut leur faire confiance, il ne trahiront pas leur pays. C’est d’ailleurs pour cela qu’il subissent des sanctions occidentales dont ils se rigolent bien.
  • Les autres, les oligarques cleptomanes sont à Londres auprès d’autres cleptomanes de la City.
  • Les grandes entreprises d’Etat font des pertes ! C’est stupide de dire cela. Vous pensez que Gazprom fait des pertes ? 
  • Je l’évoque dans l’article, le secteur des petites entreprises est un point faible de l’économie russe mais la direction du pays en est consciente et cela change avec Mishustin.
  • La Russie ne produit aucun produit de masse mais les supermarché russes sont pleins de produits russes. Cherchez l’erreur.
  • La Russie produit du pétrole depuis plus de cent ans et n’a pas de problème de production. Elle avait fait l’erreur de miser sur des coopération avec l’Occident mais revient à sa propre technologie pour éviter les sanctions. Cela ne se fait pas en quelques mois mais cela se fait.
  • Je n’ai pas suivi les déboires de Rosneft que vous évoquez mais le marché pétrolier est en plein désordre. Je me souviens encore de ces dizaines de bateaux qui payaient pour être déchargés de leurs hydrocarbures aux portes des Etats-Unis.
  • Si vous vous fiez aux agences de notation américaines pour savoir qui est fiable, vous êtes bien naïf. Leeman Brothers bénéficiait d’un triple A la veille de sa faillite.
  • La dette russe est faible depuis bien longtemps avant les sanctions. En fait depuis que la Russie a remboursé toutes les dettes de l’URSS, elle est libre et ne dépend plus des banques occidentales. Quand quelques fois la Russie lance un emprunt, les banques occidentales se précipitent pour en acquérir au point que les Etats-Unis ont dû l’interdire.
  • Avec ses réserves de change, la Russie pourrait facilement faire remonter le rouble mais cela ne l’intéresse pas. Le rouble faible défavorise les importations et favorise les productions locales. Cela ne crée pas plus de pauvreté vu que les produits d’importation ont leurs équivalents russes et en plus, cela décourage les dépenses des touristes à l’étranger. 
  • Quand allez-vous cessez de comparez les PIB en nominal ? C’est d’une stupidité totale. Vous comparez la valeur de 10 kilos de pommes que vous avez achetés à crédit à 10 kilos de pommes qui proviennent d’un verger. 

Saint-Pétersbourg smiley Vous êtes un remarquable complotiste qui voit des complotistes partout.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe