Francis, agnotologue Francis, agnotologue 30 mai 09:08

@babelouest
 
 ’’je crains très fort pour la vie de ceux qui ont accepté l’inoculation.’’
 
Pas moi. Je demeure persuadé que les vaccins feront peu de victimes aussi longtemps qu’ils n’auront pas pas vacciné la presque totalité de la population. au moins assez pour pouvoir enfermer les réticents sans provoquer de révolution. Après, si cela devait arriver, on pourrait craindre le pire.
 
Je le dis et le répète : notre système immunitaire est un organe, essentiel, il nous suit depuis notre naissance. C’est comme notre ombre. Si nous le remettons entre les mains d’un tiers, il s’atrophie.
 
Un homme dont le système immunitaire ne lui appartient plus devient une bête.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe