Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 juin 11:41

@Captain Marlo
« Et toi tu répètes ce que dit le Pentagone : « Bachar tue son peuple, il faut intervenir » »

Sauf que le Pentagone a dit exactement le contraire : « Bachar tue son peuple, il faut le laisser faire ». Décision murement réfléchie, après bien des hésitations, à la suite du massacre au gaz sarin de la Ghouta le 21 août 2013. Obama et le Pentagone ne pouvaient pas éliminer Bachar sans avoir une solution de rechange pour maintenir le capitalisme. La révolution risquait fort d’être victorieuse... Ils ont préféré laisser Bachar massacrer.

« Mais où sont tes preuves qu’il y a eu une révolution populaire en Syrie ? »
J’ai déjà donné vingt fois mes sources mais je vais recommencer. Tu es en train de filer un mauvais coton puisque tu t’abreuves aux discours de la nouvelle extrême-droite française : Egalité et Réconciliation, Réseau Voltaire, InfoSyrie... Ce sont ceux là qui n’ont rien écrit de cohérent sur les évènements de Syrie qui nous accusent d’être abreuvé par la propagande occidentale. C’est leur leitmotiv. J’ai l’impression que comme eux tu refuses de regarder la vérité. Je voudrais savoir si c’est la position de l’UPR.

Tu me proposes un documentaire d’un type qui dit d’emblée qu’il fait un voyage en Syrie parce qu’il voulait « rencontrer la Syrie côté Bachar ». Association, voyage, reportage et film consacrés au régime Syrien par des types qui ont les moyens de faire tout cela et de mettre leur propagande gratis sur YouTube. Ils n’ont aucune difficulté pour gérer leur budget. Tu te fous de moi. Tu ne veux voir que toute la propagande d’Assad et de Poutine. Tu sélectionnes les informations qui viennent exclusivement de chez eux, qui sont financées par eux et tu prétends être objective.

« Il y a des centaines de personnes autres, qui ont témoigné sur ce qui se passe en Syrie, pourquoi n’en parles-tu pas ? »

Je ne fais que d’en parler mais tu te mets la tête dans le sable pour ne pas voir. Ceux-là n’ont pas (ou très peu) de moyens financier pour faire leurs films :
— « Our terrible country » de Mohamad Ali Atassi & Ziad Homsi

— « 

Eaux argentée » de Ossama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan

— « Last men in Aleppo » de Feras Fayyad

— « The Cave » aussi de Feras Fayyad

— « For Sama » de Waad al-Kateab

Je conseille les deux derniers. Tu verras des enfants gazés. Les avions russes qui bombardent les hôtpitaux. Tu verras la Ghouta avec des infirmiers, des secouristes, des habitants... qui ramassent une quantité de bombes... mais aucun terroriste djihadiste contraitement à ce que racontent tes nouveaux amis d’extrême-droite. Il y a une version gratuite de « The Cave » sur Youtube mais en version anglaise. Je ne l’ai pas retrouvée. Je te propose à défaut une conversation avec l’auteur. Je conseille « For Sama » qui coute quelques euros. L’auteur réfugiée en Angleterre doit essayer de rentrer dans ses frais.

En document je propose en premier « Le conflit syrien pour les nuls ». Une explication globale du conflit jusqu’en 2017. Je te mets au défit d’aller chercher dans les production de la bande d’allumés d’extrême-droite un document cohérent qui, comme celui-ci, expliquerait le conflit syrien dans sa globalité.
 Un autre document que tes amis sont incapables de produire : une chronologie des faits. Celle-ci est particulièrement complète et documentée.

Quelques témoignages de syriens pour illustrer les difficultés qu’ils connaissent aujourd’hui (que tu ne liras pas parce que ce qu’ils disent n’a aucun rapport avec tes discours. La fameuse dissonance cognitive !

Portrait d’une jeune vaillante.

Un cri depuis Raqqa.

La naissance syrienne.

Je propose aussi ce petit livre de Majd al-Dik :

A l’est de Damas, au bout du monde. Témoignage d’un révolutionnaire syrien.

A suivre. Je dois couper en deux.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe