HELIOS HELIOS 8 juin 00:41

@Opposition contrôlée

Bon, désolé d’etre en retard, mais votre commentaire me pousse a vous poser la question suivante (a vous et a ceux qui pensent répondre) :

— pensez vous que la manière actuelle d’evaluer la monnaie en considerant que la destruction de richesse (obsolescence programmée, réparabilité limitée, conception punitive (colle, complexité, de-normalisation, evolutitivité impossible), pilotage spéculatif, pratique assurantielle bancaire... vont dans le sens d’une analyse normalisé par les éléments que vous citez (Keynes, inflation, ...)  ???

Il me semble qu’il y a un échafaudage, une architecture completement schizophreniques (note pour phrase plus bas) auxquelles vous participez en tant que commentateur et qui permet de creer un espace de mensonge et d’illusion entretenue par des professionnels chargés d’en tirer abusivement profit.
Le bon sens etant absent, le petit peuple se laisse abuser par un discours de bon aloi mais parfaitement abscons car s’il comprenait la manipulation il y echapperait ou tout du moins en utiliserait les meandres a votre détriment, pouvant aller jusqu’a son demontage !!!

Ce sont bien les banques, les assurances, les etablissements financiers... qui ont crée cet ecosysteme mais également les grandes entreprises industrielles, mais pas que... puisque même les structures gouvernementales on reussi a creer des lois, des normes, des codes de procedures plus tordus les uns que les autres pour ouvrir des fenetres a des professions inutiles normalement mais devenus indispensables a l’usage de la jungle ainsi créee.... cette jungle est composée essentiellement de « services », c’est a dire, et pour ceux qui y sont soumis, un intermediaire volontairement indispensable pour prélever la dîme dont la justification est faites seulement par l’existences des contraintes inutiles (note plus haut) ?

Bon, j’vous laisse, je sais que vous ne répondrez pas à la question... tenez, un double exemple :

Savez vous que sur une voiture, Ford Taunus 12m (années 60/70) et probalement Saab 96 dont la mecanique est identique aux mecaniques actuelles (traction, essence/diesel) on pouvait changer butée, disque, mecanisme d’embrayage en 15 mn sans demonter ni le moteur, ni la boite ni la transmission ?  Comparez avec aujourd’hui ou il faut même une « valise » pour réparer/entretenir...dont l’usage devait etre connu de tous...
Dans tous les domaines il y a des cas comme celui là et en particulier, depuis 35 ans l’informatique utilise divers logiciels et materiels dont les specifications (les uns-les autres) sont stables et (retro)compatibles avec comme consequence un diminution drastique des couts et de l’investissement intellectuel et phenomène social important  un usage collectif connu ne necessitant que peu de "services ??? 
Regardez la richesse crée par l’informatique par l’acces a cette technologie partout dans le monde... si cela n’avait jamais été, le cout de ces materiels et la technicité humaine seraient reservés a un elite...

Notez que la téléphonie a pris le même chemin grace au monopole google-nomalisation de fait !

Bon j’arrete, je trouve que mr Marc Dugois est plein de bon sens, même si je ne partage pas l’ensemble de ses propos. Bonne nuit à tous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe