Amanite phalloïde 9 juin 14:00

Impossible d’évoquer le conflit du moyen orient sans parler du front Nord d’Israël.

La nuit dernière – de mardi à mercredi – le Khe’l Avir, l’Armée de l’air israélienne, a conduit plusieurs raids en Syrie.
.
L’objectif consistait à détruire des entrepôts d’armes et de munitions au service des Gardiens de la Révolution khomeyniste [Pasdaran] et de leur milice supplétive du Hezbollah libanais, le plus souvent stockés dans des bases appartenant à l’Armée gouvernementale syrienne de Bashar al Assad.

.
Les armes et munitions visées avaient été transportées d’Iran en Syrie durant le mois dernier durant la confrontation avec le Hamas.
Il ne fait aucun doute que la Théocratie chiite persane a cru pouvoir tirer profit de ces événements afin de transférer impunément ces armes et ces munitions en Syrie. .
La nuit dernière, aux alentours de minuit, plusieurs formations de chasseurs-bombardiers israéliens ont traversé l’espace aérien libanais, y compris le ciel de Beyrouth. Ils ont lancé des missiles air-sol à partir des confins du pays aux cèdres sur une multitude d’objectifs.

.
D’abord les nids de missiles sol-air à Dumeïr.
Ensuite diverses planques situées dans la proximité de l’aéroport international de Damas.
A Ayn al-Tinah, dans le Rif, à 17km au nord de Damas, une batterie de DCA a été pulvérisée.
L’aéroport militaire désaffecté d’al Dabaa à 16km au sud-ouest de la cité d’Homs, qui sert de base de stockage et de QG au Hezbollah libanais a été durement frappé.
Enfin, dans la province de Lattaquié, destruction des dépôts à proximité de la ville de Safita, à 20km à l’est du port de Tartous.
Le Khe’l Avir a aussi visé et annihilé des radars de DCA ainsi que des batteries de missiles de la 155ème brigade à Hafir Al-Tahta dans la région orientale de Qalamoun.
.

Aucun appareil ou missile israélien n’a été touché par la défense antiaérienne de l’ennemi, ni même inquiété.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe