Jonas 14 juin 14:24

@nemesis
Référence à l’histoire, seul juge. Les guerres de 1948, comme celles de 1967 et 1973 , s« étaient des guerres conventionnelles , avec de l’infanterie , des chars , des avions et de la marine.

Il n’y avait aucun pays Arabe seul , mais des coalitions de pays Arabes , contre Israël seul . 

1)1948 : Egypte-Irak-Liban-Syrie sous le commandement de la Transjordanie. Première défaite des coalitions Arabes. 

2) 1967 : Une coalition de pays arabes , Egypte-Syrie-Jordanie , a essuyé une défaite écrasante en 6 jours , perdant ainsi , des territoires . L’Egypte ,le Sinaï et Gaza ( et oui, c’est l’Egypte qui dirigée Gaza et non les palestiniens ) La Syrie , qui perd une partie du Golan et la Jordanie , qui perd les territoires qu’elle avait »annexé « en 1948 , la Cisjordanie et Jérusalem-Est. Seconde défaite des pays Arabes 

3) 1973 : La guerre de Kippour , l’Egypte et la Syrie (avec un renfort de militaires Algériens) attaquent Israël et sont vaincus. troisième défait des pays Arabes sans récupérer quoi ce soit.
 
4) Les pays Arabes ayant perdus , toutes les guerres , filent le » bébé« aux palestiniens et transforment , » la guerre israélo/arabes « en » guerre israélo/palestinien. 

5) Israël n’a jamais fait la guerre aux Palestiniens ,( parce qu’il n’ y a pas d’Etat palestinien souverain ) mais deux factions ennemies, l’une à Ramallah , le Fatah et l’autre a Gaza , le Hamas , c’est contre cette milice terroriste des « Frères musulmans » qu’Israël répond a la suite de son agression en lançant des roquettes. Cette milice utilise les femmes et les enfants et met à l’abri ses milices tout en ameutant les médias, jusqu’au prochain « round » en restant cantonné sur son émirat, sans pouvoir sortir. 

Gisèle Halimi, a été une avocate de la cause palestinienne , comme elle a été une avocate de la cause du FLN.( Et pourtant elle n’a pas eu le courage de vivre dans le pays pour lequel elle avait pris position. Mettre ses actions au service de ses idées n’étaient pas son fort.
Elle était connue par ses discours idéologiques , de son« temps »que par ses connaissances militaires. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe