cevennevive cevennevive 10 juin 14:52

@Pierre,

Quelle horreur ! Vous croyez vraiment que cela arrivait souvent ? Non, c’était peut-être le lot des filles perdues.
Nos parents, nos ancêtres, étaient bien plus humains et accueillaient, après de vives remontrances, l’enfant qui se présentait.
Surtout mes ancêtres protestants.
Une vie qui se présente ne se détruit pas. C’est un bonheur, un espoir d’avenir.
Vous avez l’âme bien sombre Pierre !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe