@l’auteur

J’ai découvert le « grand historien » que vous êtes lorsque vous avez fait irruption dans mon dernier article.
Déjà, votre tactique, un classique de la désinformation, apparaissait clairement : exposer un seul argument en faveur de votre point de vue, et ignorer totalement tous ceux qui le contredisaient.
En lisant votre article (La France, la politique, la religion et les musulmans), j’ai constaté que vous aviez utilisé la même technique malhonnête, dont le seul but est de « démontrer » que les exactions des extrémistes musulmans n’existent pas, et que les rares qui sont commises sont téléguidées par les Occidentaux.

D’après vous, « “l’Islam” serait une notion vague et essentialisée. »
Vivant depuis plus de 40 ans au milieu de musulmans (en majorité athées), et m’étant intéressé aux religions, j’ai quelques idées sur ce sujet.
L’Islam, c’est universellement le Coran, son « prophète » avec ± de hadiths.
Mais l’écrire me classerait parmi les gens « qui osent tout, » donc les cons.
Curieusement, vous parlez des Chrétiens comme si c’était un seul bloc alors qu’il en existe une bien plus grande variété.
Dans votre article, assez bien documenté, mais uniquement pour soutenir votre point de vue, vous choisissez d’ignorer tout de l’extraordinaire expansion de l’islam, en Europe en particulier.
J’y ai recherché quelques mots-clés régulièrement associés aux musulmans de l’époque :
invasion : accolé à celle du Viêtnam, rien d’autre
esclav* : uniquement Napoléon
butin : seulement pour la bourgeoisie française
razzia : rien
captif : rien
On doit donc en déduire que « la fable de “l’islam” conquérant relève de l’ignorance crasse » (comme le prouvent l’invasion du sud de la France et leurs razzias jusqu’à Lyon, Sens et Autun) et que « la “soif de conquête” musulmane est une des idées simples pour esprits simples, » comme le prouvent toutes les cartes montrant la fabuleuse quantité de pays conquis par de « pacifiques » envahisseurs musulmans.

Vous auriez dû expliquer l’origine de tous ces villages perchés sur des sommets, que l’on voit sur les côtes méditerranéennes : c’était des résidences bâties par les autochtones pour accueillir leurs pacifiques invités musulmans...

... et « fusiller » Ibn Khaldun qui comparait leur « arrivée » à une invasion de sauterelles.

Face à un tel « historien, » je dois reconnaître mon immense faiblesse, qui m’évitera de perdre du temps à lire vos productions.

Pour votre info, puisque vous n’en parlez pas, l’invasion de l’Espagne, les chutes de Malte et de Constantinople « bénéficièrent » de l’aide de Juifs, traditionnels alliés des Musulmans dans leurs combats contre les Chrétiens.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe